Aller au contenu

Raison d’être

Les participants de Place à la jeunesse profitent d’une expérience hors pair. Grâce à la résolution de cas, les élèves ont la chance de raffiner leurs compétences analytiques et leurs habiletés en communication. Place à la jeunesse permet à l’élève de mettre en pratique les connaissances acquises en salle de classe et d’évaluer ses capacités en résolution de problèmes. Elle donne l’occasion aux jeunes de créer des liens avec des élèves de niveau universitaire, tous passionnés par les affaires et ayant une expérience concrète en compétition d’affaires. Plus important encore, Place à la jeunesse donne la chance aux étudiants de vivre pour une première fois l’expérience universitaire dans un milieu francophone.

En bref, Place à la jeunesse, ainsi que les Jeux du Commerce Ottawa désirent :

  1. Transmettre un esprit d’entreprenariat aux jeunes francophones de l’Ontario. Le cas d’affaires est l’outil d’apprentissage par excellence en gestion. La réalisation d’une étude de cas en entrepreneuriat, en marketing ou en comptabilité permet aux étudiants de conceptualiser des solutions créatives et réalistes. Cet exercice développe l’esprit entrepreneur de l’étudiant et aura certainement un impact présent et futur sur la santé de la culture francophone en Ontario. Le volet du débat oratoire amène l’élève à développer sa pensée critique, et à améliorer ses habiletés en communication. Ces deux aptitudes étant fondamentales au sein du monde des affaires.
  2. Générer un engouement pour étudier en gestion, au cœur du programme francophone, à l’École de gestion Telfer. L’Université d’Ottawa tient une place de choix dans la communauté franco-ontarienne et joue un rôle essentiel dans l’épanouissement de la culture francophone dans la province. Place à la jeunesse invite les jeunes francophones de toutes les régions de la province à s’inspirer de leur expérience à Ottawa. En espérant que cette initiative les incitera non seulement à étudier en français après leurs études secondaires, mais en sciences de la gestion, et plus précisément, à l’École de gestion Telfer de l’Université d’Ottawa.