Skip to main content

Alors que vous vous préparez à enseigner en ligne cet hiver, vous devrez prendre des décisions concernant le matériel à conserver dans vos classes virtuelles (de manière synchrone), le matériel que les élèves peuvent apprendre par eux-mêmes (de manière asynchrone) et le matériel à découper. Voici deux questions à vous poser :

  1. Quels sont les éléments qui fonctionnent le mieux de manière synchrone et asynchrone ?
  2. Comment l’apprentissage asynchrone peut-il m’aider à mener des sessions synchrones plus efficaces ?
Vous pouvez vous référer à l’article suivant Synchronous vs Asynchronous Balancing Act qui fournit des stratégies utiles sur la façon de combiner l’enseignement synchrone et asynchrone, et comment ils peuvent se soutenir mutuellement.

Il existe différentes approches qui peuvent être envisagées lors du déplacement en ligne. Vous trouverez ci-dessous 10 stratégies importantes lors de la planification de votre cours en ligne.

1. Trouver le bon équilibre entre l’enseignement synchrone et asynchrone.

Comme le souligne la première question, il y a certaines choses qui fonctionnent mieux de manière synchrone, et d’autres qui pourraient être effectuées de manière asynchrone pour prendre en charge une session en direct.

L’enseignement synchrone fonctionne mieux pour les éléments suivants :

  • Les échanges de points de vue entre vos étudiants.
  • Les étudiants apprennent les uns des autres.
  • Les interactions ou travaux de groupe que vous facilitez.
  • Les situations dans lesquelles vous fournissez des commentaires et des directives aux étudiants.

L’apprentissage asynchrone fonctionne mieux pour les éléments suivants :

  • Students developing a common foundation before class (e.g. basic concepts, ideas).
  • Les étudiants apprennent le matériel par eux-mêmes à leur propre rythme. Ceci est utile si la connaissance préalable du matériel varie beaucoup d’un étudiant à l’autre.
  • Les étudiants passent du temps à réfléchir sur le matériel.

Utiliser une approche d’apprentissage mixte (blended learning).

Pour répondre à la deuxième question, il est utile d’aborder l’enseignement asynchrone comme un moyen de soutenir ce qui est fait pendant une session synchrone. Cette approche consiste à mélanger des composants synchrones et asynchrones pour aider les étudiants à atteindre les objectifs d’apprentissage. Ce mélange est souvent appelé une approche d’apprentissage mixte (blended learning).

L’apprentissage mixte nécessite une planification minutieuse des composants synchrones et asynchrones, afin qu’ils se complètent. Il est important d’indiquer clairement aux élèves comment les composants synchrones ou asynchrones se complètent, pour s’assurer qu’ils sont pertinents et significatifs pour les élèves. Assurez-vous qu’il y a un alignement entre les objectifs d’apprentissage, les stratégies pédagogiques (ce que vous enseignez), les activités d’apprentissage et les méthodes d’évaluation.

  • Courts extraits vidéo. Vous pouvez créer de courts extraits vidéo de vos cours magistraux préenregistrés et les télécharger dans Brightspace. Les étudiants peuvent visionner les vidéos par eux-mêmes à leur propre rythme avant une séance synchrone.
  • Un module en ligne. Vous pouvez créer un module composé de notes de cours, de courts extraits vidéo, de documents et ressources internet pour aider les étudiants à se préparer à une séance synchrone. Les étudiants peuvent compléter un questionnaire (quiz) rapide après la séance synchrone sur Brightspace.
  • Une étude de cas. Les étudiants sont engagés avec le matériel du cours sur Brightspace à l’avance, pour se préparer à une activité de groupe qui sera menée pendant une séance synchrone.

Tous ces exemples peuvent vous permettre de maximiser le temps passé en sessions live, ou de le réduire. Vous pouvez utiliser les séances synchrones pour :

  • Engager davantage les étudiants à travers des activités (individuelles ou en groupe) avec le même temps d’enseignement;
  • Concentrez-vous davantage sur l’engagement des étudiants avec un enseignement réduit en temps.
Note : Vous pouvez également décider de remplacer entièrement une séance synchrone par un module en ligne (asynchrone), et avoir ainsi une alternance entre enseignement synchrone et asynchrone relativement égale (par exemple, Semaine 1 synchrone, Semaine 2 asynchrone, etc.).

2. Gagner du temps dans la conception et l’organisation des cours.

Vous pouvez envisager d’utiliser un modèle de cours, un cours Brightspace pré-créé qui peut vous faire gagner du temps dans la conception et l’organisation de votre cours en ligne.

3. Simplicité et cohérence: créer un rythme prévisible.

Quel que soit le format de votre cours, vous voudrez peut-être envisager d’organiser et de structurer votre cours selon un rythme prévisible. Ce rythme aidera vos étudiants à organiser leur temps et peut ajouter de la prévisibilité à votre cours.

Structurez et organisez votre contenu à l’aide de modules et de sous-modules pour rendre le contenu facile d’accès (considérez le nombre de clics qu’il faut pour arriver quelque part ou accéder à un certain document). Fournissez une structure cohérente pour le cours et une séquence de modules cohérente pour présenter votre cours. La cohérence vous permettra de réfléchir plus facilement à ce qu’il faut développer et ajouter à votre cours.

4. Prendre en considération la charge de travail des étudiants.

Lors de la combinaison de l’enseignement synchrone et asynchrone, il y a un risque d’ajouter trop de contenu en ligne. Nous appelons cela le syndrome du cours et demi. Tenez compte du temps nécessaire pour effectuer les lectures, les activités d’apprentissage et les évaluations. Vous voudrez peut-être envisager de réduire la durée de l’enseignement synchrone.

Le document suivant intitulé Ensuring Appropriate Student Workload in Online Courses (pdf en anglais) peut vous aider à déterminer une charge de travail équilibrée et adaptée à un apprentissage en ligne.

5. Prendre en compte de la charge de travail de l’équipe pédagogique.

Il est important de penser au temps que vous passerez à développer votre cours, en particulier le contenu asynchrone. La création de vidéos préenregistrées, d’activités d’apprentissage et d’évaluations en ligne prend du temps. Si vous prévoyez d’avoir des discussions en ligne, comment allez-vous suivre les discussions? La planification des conférences en direct nécessite également du temps et de la pratique pour vous familiariser avec les options de l’outil de conférence Web. Si vous prévoyez d’utiliser le chat, qui le surveillera et répondra aux questions des élèves? Comment allez-vous gérer le travail de groupe, par exemple en utilisant des salles de petits groupes (breakout rooms) ou des canaux (channels) ?

6. Sélectionner la technologie adaptée.

Il existe différents outils qui peuvent être utilisés pour prendre en charge l’enseignement synchrone (Zoom, MS Teams, Adobe Connect) et asynchrone (Brightspace) et l’engagement des étudiants. Voici quelques conseils sur la façon de sélectionner la technologie d’apprentissage.

7. Penser à votre rôle en ligne.

Cela ramène au concept de présence enseignante. Tout ce que vous faites en ligne consiste à mettre en place une présence, à communiquer avec les étudiants, à faciliter les discussions (de manière synchrone ou asynchrone), à ​​fournir des commentaires, à répondre aux questions, etc.

8. Établir une stratégie de communication claire.

C’est un aspect important sinon le plus important de l’enseignement en ligne. Que peut-on attendre de vous? Quelle est la meilleure façon de vous contacter ? Dans combien de temps répondrez-vous? Vous pouvez envisager de mettre en place des heures de bureau virtuelles et utiliser divers outils de communication (par exemple, les courriels, annonces, ou forums de discussion). Assurez-vous d’indiquer clairement votre stratégie aux étudiants au début du cours de sorte qu’ils sachent à quoi s’attendre de votre part.

9. Offrir des possibilités de mise en pratique.

Envisagez des évaluations fréquentes à faibles enjeux par rapport aux examens à enjeux élevés, ce qui donne aux étudiants plus de possibilités de pratiquer et de démontrer leur apprentissage. Donnez fréquemment des commentaires aux étudiants sur leur apprentissage, et offrez des opportunités de recevoir des commentaires en retour. Téléchargez l’exemple de sondage de rétroaction à mi-parcours que vous pouvez ensuite adapter aux besoins de votre cours (document Word).

10. Mettre en œuvre des pratiques d’enseignement inclusives qui favorisent le bien-être des étudiants.

Mettre en œuvre des pratiques d’enseignement inclusives qui favorisent le bien-être des étudiants dans votre cours en ligne. Un exemple peut être la mise en place d’un code de conduite pour les séances synchrones, de sorte de promouvoir un environnement d’apprentissage rassurant pour tous les étudiants.

© 2018 Telfer School of Management, University of Ottawa
Policies  |  Emergency Info

Close